indexHomeFelix
Page21-Arquenay1
Page21-Arquenay1

Page01-Intro
Page1-Belgeard1
Page2-Martigné1
Page3-Bazouge1
Page4-Louvigné1
Page5-LavalA1
Page6-LavalB1
Page7-LavalC1
Page8-Force1
Page9-Thevalles1
Page10-Evron1
Page11-ChateauG1
Page12-SaintCyr1
Page13-SaintGermG1
Page14-DeuxEvail1
Page15-SaintErb1
Page16-Change1
Page17-Marcille1
Page18-Chalons1
Page19-SaintGermainF1
Page21-Arquenay1
Page22-SaintOuenToits1
Page23-NBonchamp1

Page24-Catalogue
Page25-Contact

Montsûrs

Logis

Il ne reste comme souvenir du château de Montsûrs, que la tour ruinée nommée dans le pays, paradis aux biques, et qui se trouve aux flancs du monticule de l’église actuelle. Pauvre donjon que l’on a étagé tant bien que mal, noirci, édenté et qui sert de refuge à quelque miséreux, une fumée parfois s’échappe de son sommet provenant du foyer ancien à l’intérieur et parfois aussi les gamins en profitent pour s’amuser à uriner dans cette cavité, beauté à la surface extérieure, dans les lierres épais ! À deux pas, coule un ruisseau allant rejoindre la rivière et bruissant doucement dans les caniveaux riverains. C’est tout près que j’ai pris le dessin de ce logis, très curieux avec sa tourelle et son pignon de façade à caractère imposant. C’est le seul édifice remarquable de la rue principale du vieux Montsûrs et la municipalité ferait bien d’en faire une Bibliothèque pour le conserver en réparation de son château, dont les ruines grandioses ont totalement disparus sous l’Empire, probablement sans raison encore pour une destruction quasi complète.

Aquarelle de Felix Desille vers 1930

Reportage photographique de Jill Culiner : "A la recherche du patrimoine"

Hier

Aujourd'hui

Déjà, du temps de Desille, on n’était pas tendre avec le patrimoine de Montsûrs. Ses arcades ont été démolies pour élargir la route, beaucoup de ses bâtiments de caractère ont été détruits ou modifiés pour se conformer à un nouveau style : “l’Architecture quelconque”. Ce logis, signalé comme un édifice remarquable, a perdu son voisin et a gagné un garage, a vu sa tourelle transformée en un espace de stationnement et a eu son jardinet goudronné et décoré par un de ces grands pots de fleurs censés égayer nos villes. Même ses belles ouvertures ont disparues, troquées contre d’autres plus conformes.

Photo de Jill Culiner en 2011

Suivre les traces de Felix Desille lieu après lieu

Arquenay

Présentation

Voir les lieux

Belgeard

Martigné

La Bazouge-de-Chemeré

Louvigné

Laval-La Fleurière

Laval-Rue Saint-Jean

Laval-Halles aux Toiles

Forcé

Thévalles

Evron

Château-Gontier

Saint-Cyr-le-Gravelais

Saint-Germain-le-Guillaume

Deux-Evailles

Saint-Erblon

Changé

Marcillé

Châlons-du-Maine

Saint-Germain-le-Fouilloux

Montsûrs

Arquenay

Saint-Ouën-des-toits

Bonchamp

Voir les lieux

Retour à l'accueil

   Voir le catalogue de l'exposition

Contact